mercredi 19 mars 2014

Les Éditions Paravue, prochainement...

PARAVUE garantie sans rejus.
Des choses à lire de voir d'entendre, toucher et sentir. Faut bien y croire pour le voir!  
L'Atelier de Création Expérimentale lance un atelier afin d'éditer ce qui nous passionnent. N'ayant aucune volonté de masse et pour des raisons pratiques cette édition se présentera en nombre restreint mais point élitiste.  

jeudi 12 décembre 2013

Urbansier -Dépolitiser - Soumettre, en détails

L'équipe de l'A.C.E. pour cet évènement :
Nora, Lize, Anaïs T., Cécile F., Cécile L., Alban, Hélène, Ronan, Jean Phi, Ben T. Guillaume L., Cristina, Saphi.

Quatre installations sont venus illustrer notre évènement. La décoration, l'installation Nous détruirons TOUT, même nos ruines par l'A.C.E., une installation sonore par Nocturne Ville de nuit et l'exposition Urbanisme de Marie Vandooren.



La déco

 

Nous détruirons TOUT, même nos ruines



Installation en écranrama par l’Atelier de Création Expérimentale,


Écrans d'ordinateurs, gravas et autres détritus, immeubles, maisons, gens…



























Voici ce qu'il y a sur les écrans



Urbanisme

Exposition en photocolor de Marie vandooren,


"L'écriture de la ville est sans indéchiffrable, défectueuse, mais cela ne veut pas dire qu'il n'y a pas d'écriture ; il se peut simplement que nous ayons nous-mêmes développé une nouvelle forme d'illétrisme, une nouvelle cécité." Rem Koolhaas Junkspace

Contact : vandoorenmarie@gmail.com




Ville de Nuit

Installation sonore en récrévision par Nocturne.

Une ville la nuit au loin, des hurlements, des cris, une réalité hallucinante..

 Dans une petite salle obscure, un néon lampe noire, des sièges confortables, une bande son. Compression maximale d'un enregistrement d'une ville la nuit à l'aide d'une perche de dix mètres. A ce souffle fantomatique sont mixés quelques éléments supplémentaires.






Conférence-débat de Jean Pierre Garnier 
Samedi 7 décembre 2013 Nante, à Pol'N.
 première partie

 

lundi 9 décembre 2013

Urbaniser - Dépolitiser -Soumettre : cycle rencontre avec Jean Pierre Garnier



Urbaniser – Dépolitiser – Soumettre
 vers une guerre sociale totale

L’atelier de Création Expérimentale et le sociologue Jean-Pierre Garnier* présente:
« Tu vis où ? Une sociologie de l’urbanisme » le samedi 7 décembre à Pol’N.
Le samedi 7 décembre 2013 à Pol’N, 11 rue des Olivettes 44000 Nantes.
Des débats et de la sensibilisation, des projections et de la visite guidée, du ludique pour comprendre, des cris et des sourires dans le sérieux et la bonne humeur. Ouvert à toutes et à tous, prix libre.
A.C.E. 29 Bd de la Liberté 44100 Nantes, organisation.ace@gmail.com

//////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

P R O G R A M M E :
L’après-midi
. 14h30 Rencontre
. 15h Visite guidée (durée environ 1h)
. une petite pause entre
. 17h30 Projection
+  "Pas lieu d’être" par Philippe Lignières un cinéaste bricoleur, avec J.P Garnier Durée 52mn.
+ "Zone Urbaine Militarisée, une guerre silencieuse" par Le CPDNMN (http://cpdnmn37.blogspot.fr/). Durée 5mn.
. 19/20h Repas
Le soir
. 20h30 conférence de Jean-Pierre Garnier sur les thèmes de :
. La transnationalisation du capital
. La métropolisation
. La gentrification
La conférence sera suivie d’un débat ouvert avec le public.

//////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

*Jean Pierre Garnier

Né en 1940 dans la Sarthe.
Sociologue, spécialisé en architecture et urbanisme et chercheur au CNRS. Il a notamment publié aux éditions Agone en 2010, Une violence éminemment contemporaine. Essais sur la ville, la petite bourgeoisie intellectuelle et l’effacement des classes populaires.

De 1963 à 1966, Jean-Pierre a travaillé comme chargé de recherches à l’Institut d’Aménagement et d’Urbanisme de la Région parisienne (IAURP) à l’élaboration du rapport de présentation du Schéma Directeur d’Aménagement et d’Urbanisme de la Région Parisienne (SDAURP), Ensuite, il y a mené des études urbaines dans le cadre de l’élaboration du  Schéma de Structures de département de Seine-Saint-Denis.
De 1966 à 1971, en tant que chargé de recherches à l’Institut de Planificación Física de Cuba, il a travaillé à la préparation du Plan Director de La Habana.
En 1971, il a été nommé assistant au département de géographie urbaine de l’université de Toulouse-Le Mirail où il enseigna  jusqu’en 1975.
De 1975 à 1983, il a été chargé de cours à l’Unité Enseignement Recherche en Urbanisme à l’Université de Paris VIII-Vincennes et à l’Unité Enseignement Recherche en Esthétique et Sciences de l’Art à l’Université de Paris I-Sorbonne. Entre 1976 et 1977, il a exercé la fonction de conseiller technique à la Direction départementale de l’Équipement de Seine-Maritime pour l’élaboration s du Schéma d’Aménagement du Littoral. De 1977 à 2005, Jean-Pierre Garnier a enseigné comme professeur de sociologie urbaine à l’École Spéciale d’Architecture, à  Paris.
De 1983 à 2007, Jean-Pierre Garnier a occupé le poste d’Ingénieur de recherche au Centre national de la recherche scientifique. Il a travaillé successivement à la Maison de la géographie de Montpellier, puis à Unité de Recherche Associée de Philosophie politique, économique et sociale de l’Université de Paris X-Nanterre et enfin à l’Institut Parisien d’Architecturologie, Urbanisme et Société (IPRAUS) à l’École d’Architecture de Paris-Belleville  
En tant que spécialiste en urbanisme et en sociologie urbaine, Jean-Pierre Garnier a traité principalement dans ses cours, ses conférences, ses ouvrages et ses articles des questions  suivantes : politique urbaine, pratiques des habitants, espaces publics, violence urbaine, recherche urbaine.  Jean-Pierre Garnier est membre des comités de rédaction des revues  Espaces et Sociétés et L’Homme et la Société et Utopie Critique. Il tient une chronique "Le capital dans tous ses espaces" dans le journal mensuel Article 11 et collabore de temps à autre avec Le Monde Diplomatique.
Parallèlement à ses activités professionnelles, Jean-Pierre Garnier a milité dans des organisations politiques d’extrême-gauche  (trotskystes) avant de se rapprocher de la mouvance anarcho-libertaire  en collaborant  à plusieurs journaux,  revues et radios. 

vendredi 7 juin 2013

Un blog pour archive, un site pour informer


Inscription à La lettre d'actualité de l'A.C.E.






Ceci est un communiqué de toute l’équipe 
de l'Atelier de Création Expérimentale




Bonjour,

Nous avions opté pour un blog mais son ergonomie était devenue complexe et les informations parfois compliquées à trouver. Le format n'était plus compatible avec ce que nous souhaitions y voir apparaître. Le blog est à la fois un calendrier, un répertoire, un bloc-note, un journal, un fourre-tout, parfois indescriptible voir dissuasif tant l'idée même qui le nourrit et l'alimente est réduite à son objet : un blog. Son prisme nous laissait donc peu de possibilités. La structure agendatesque conditionnait ce que nous y déposions. Sa mise en page faisait de nos écris et événements un consommable rendant difficile la compréhension de notre pratique dans son ensemble. L’imaginaire comme un questionnement possible de la sociologie, l'urbanisme, la politique, l'architecture, la philosophie et tout ce qui concerne l'Homme et l'environnement dans lequel il est plongé malgré lui. Interrogations et critiques qui n’appartiennent ni aux spécialistes et ni aux techniciens mais bien à ceux et celles que ces domaines passionnent et intéressent.

En vous inscrivant à La lettre d’actualité de l’A.C.E c’est bénéficié d'une meilleure compréhension de nos idées tant collectives qu'individuelles, être informé régulièrement sur nos activités et participations. C’est également nous rencontrer, discuter, échanger, mais aussi la possibilité pour vous de prendre part aux évènements que nous organisons selon la proximité de notre démarche avec vos idées, envies et désirs. Et enfin, de partager ensemble notre connaissances des Hommes en devenir que nous sommes et de mieux appréhender le milieu dans lequel nous tentons d'Être.

Depuis peu notre site internet est enfin actif et ne cesse d'évoluer, en voici l'adresse :http://atcrexp.wix.com/ace

Nous vous proposons de vous inscrire par vous-même, une démarche volontaire la seule qui ait véritablement un sens. Tout comme votre inscription la résiliation se fait à tout moment via un onglet prévu à cet effet.

En attendant de vous retrouver prochainement.

L'organisation A.C.E.


C’est l’inutilité de l’art qui nous inspira et non l’art d’être utile.

Atelier de Création Expérimentale, 29 bd de la Liberté, 44100 Nantes








mardi 4 juin 2013

Bitche à cran l'A.C.E. aussi



Bitche à Cran c’est le 13, 14 et 15 juin, à Bitche
3 rue de Bitche, Nantes


L’A.C.E. présentera deux évènements, des projections extérieures ainsi qu’une expérience sonore.


http://atcrexp.wix.com/ace#!__rien-a-friche
Rien à friche! Projections diapos 20mn Suivie de,

Fragment de mémoire vidéo 11mn
Projections sonorisées le 13, 14 et 15 juin à partir de 23h côté parking. Gratuit, tout public.

Durant ces trois jours les projections extérieures viendront réveiller des souvenirs, comme de la mémoire jaillissante d’entre les murs. Dans les failles, lézardes et fissures des traces encore sensibles apparaissent çà et là, dessous un peu d’histoire. Dans l’horizon où tout semble plat la navale n’en a pas terminé, son écho nous parvient bruit-à-petit. Aujourd’hui dans le chantier devenu parc d’attraction les anciens outils sont malgré eux les vestiges au service vertigineux du divertissement.

Nous tenterons de rendre perceptible ce qui ne l’est pas.



 

Le 13 et 14 juin à 20h30 expérience sonore, salle au premier étage, jauge limitée à 25 places  sur réservation à prix libre. Choisissez vite votre soirée jeudi ou vendredi par mail: artschock@yahoo.fr en indiquant vos noms et prénoms.

Dans le cadre de l’Atelier de Création Expérimentale, Art Schock et La Generazione Edition auront le plaisir de vous présenter La révolte des Lui. Un film radiophonique écrit et interprété par Jean Rage de Turon, sur une création industrieuse et sonore de Nocturne La dictature du vide. (durée 1h10)

Gatien personnage tourmenté à l’hôpital ville, patient de la clinique si vile, il erre. Bonne chance.
Extrait :"...Je songe à la nuit dernière qui fut truculente, je me sentais différent, un autre homme dans une autre vie, où personne ne me connaissait. Une ville choisit à l’aveuglette sur une carte, à la roulette russe. Un jeu stupide afin d’aiguiser ma motivation. Son efficacité est redoutable. La carte tourne sur un mur, façon Française des Jeux. La main sur l’arbalète, façon français qui jouit. Je suis prêt. La stimulation s’intensifie et le plaisir qu’elle procure est inconcevable. Je tire sur la cible et une région saigne. Les poches de sang fixées à l’arrière jouent parfaitement leurs rôles, et le tableau? De l’art hérétique. Une preuve qui restera loin des regards indiscrets. C’est mon monde immonde que je crève et inonde. Dés que je retirai la flèche, j’étais baigné d’une..."